[Chronique #182] Hello, Sunshine

Auteur : Laura Dave

Editeur : Belfond

Date de sortie : 24 janvier 2019

Nombre de pages : 368 pages

Prix :

  • Broché : 20 euros
  • Ebook : 11,25 euros

 

 

Résumé

 

Quand une top chef made in YouTube devient le plus gros bad buzz de l’histoire de la cuisine ! Tout en émotion et en humour, un roman savoureux qui prône le retour au vrai, à la famille et au goût des bonnes choses.

À trente-cinq ans, Sunshine Mackenzie est à la tête de la chaîne YouTube la plus trendy du moment. Entre sa célèbre émission de cuisine  » A Little Sunshine « , ses millions de followers, son loft à Tribeca et son amoureux parfait, la vie de la jeune femme a tout d’un conte de fées. Jusqu’au jour où la chantilly retombe : un troll révèle que la belle est une usurpatrice, une  » chef  » tout juste capable de faire cuire un œuf. Pire encore : des photos d’elle occupée à tromper son époux enflamment la toile…

Bye-bye les followers, les sponsors, le mari, le loft à crédit ! Devenue persona non grata à New York, Sunshine n’a plus qu’à rentrer piteusement au bercail, dans les Hamptons, et à entamer sa quête de rachat. Apprentissage auprès d’un chef aussi étoilé qu’intransigeant, mea culpa familial, tentative de reconquête amoureuse : Sunshine trouvera-t-elle enfin la recette magique ?

 

Je remercie les éditions Belfond pour ce Service Presse effectué via le site NetGalley.

 

Mon avis

 

Hello, Sunshine est un roman écrit par Laura Dave et édité par les éditions Belfond.

Sunshine Mackenzie, la trentaine, a tout pour être heureuse. Un mari aimant, un bel appartement et une situation professionnelle plus que florissante. En effet, Sunshine est une youtubeuse culinaire parmi les plus connues. Mais sa vie bascule quand un inconnu dévoile sur les réseaux sociaux le pot aux roses : Sunshine n’est qu’une usurpatrice, une imposteuse qui sait à peine cuisiner et infidèle qui plus est ! Et là, la réponse ne se fait pas attendre : la fuite de ses followers, de l’entreprise qui la produisait et de son mari. Pour tenter d’oublier tout cela et faire le point, Sunshine décide de partir et de retourner dans sa région natale…

J’ai beaucoup aimé le personnage de Sunshine. Elle a tout de la jeune femme 2.0, sans cesse connectée avec ses followers. Mais derrière cette façade de femme bien dans sa peau et dans sa tête, elle garde en elle des blessures liées à son enfance et dont elle en subit les conséquences des années plus tard, notamment dans sa relation avec son unique soeur. Pourtant, c’est vers cette dernière qu’elle se dirige quand sa vie change. Auprès d’elle et des habitants de sa ville natale, Sunshine va remettre son existence actuelle en question.

L’histoire d’Hello, Sunshine est légère, sans prise de tête. Pourtant, derrière cette légèreté, l’auteur nous fait une critique de la place que les réseaux sociaux ont pris dans notre vie. Depuis quelques années, en effet, ces moyens de communication font la pluie et le beau temps avec les dérives que nous connaissons. Ainsi, une vie peut-être mise à bas avec une rapidité et une facilité déconcertante. Et dans le roman, c’est Sunshine qui en fait les frais. D’une simple rumeur qui s’est mis à enfler à force d’être partagé, elle a vu sa vie professionnelle et personnelle volait en éclat.

Dans son ensemble, j’ai beaucoup aimé Hello, Sunshine. Bien que l’histoire et ses personnages semblent légers et simples de premier abord, la critique derrière ce livre est et reste d’actualité quant à savoir si les réseaux sociaux n’occupent au final pas une place “trop” importante dans notre vie. La fin m’a par contre un peu déçue. Disons, que je ne m’attendais pas à cela et m’imaginais un autre final que celui que nous propose Laura Dave. Malgré tout, je vous le conseille si vous recherchez une lecture pleine de légèreté et de bons sentiments.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !