[Chronique #8] 14-14

de Silène Edgar & Paul Beorn

Résumé : 

Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations : l’école, la famille, les filles…

Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuse, les deux adolescents vont s’échanger du courrier et devenir amis. Mais la Grande Guerre est sur le point d’éclater pour Hadrien et leur correspondance pourrait bien s’interrompre de façon dramatique…

Mon avis : 


Acheté lors de la dernière Grosse Op de Bragelonne/Milady/Castelmore, 14-14 est un livre écrit à quatre mains par Silène Edgar et Paul Beorn et publié chez Castelmore.. On peut classer ce livre dans la catégorie jeunesse avec une touche de fantastique et d’historique.

L’histoire suit la vie de deux petits garçons : Adrien et Hadrien. On apprend à les connaître, à vivre avec eux leurs joies, leurs peines, leurs problèmes. Mais voilà, Adrien vit en 2014 et Hadrien, quant à lui vit en 1914 ! Un siècle les sépare, mais on se rend compte, nous lecteurs, que leurs problèmes peuvent être sensiblement identiques : problème de famille, problèmes à l’école, problèmes de coeur. Et c’est ça qui est touchant : à travers leur correspondance, l’un et l’autre devient un soutien et un pilier dans la vie de l’autre en lui prodiguant conseil et avis.

Au début légère, leur correspondance prend petit à petit un ton plus sombre et plus alarmiste, surtout du côté d’Adrien, qui essaye coûte que coûte de sauver la vie du petit Hadrien. Entre eux, un lien quasi fraternel va se créer au fil des lettres, à mesure que les événements vont devenir plus lourdes et plus sombres pour Hadrien. J’ai trouvé cette idée de correspondance intéressante, car on voit la différence de vie que pouvait avoir un enfant de 2014 et un de 1914. Les différences de langages se ressent dans leur façon d’écrire et de décrire ce qui les entoure.

Bien sûr, le livre n’est à proprement parler, pas un livre historique en soi. Cela reste une fiction, fort joliment raconté, mais par contre, gros point bonus pour avoir introduit entre chaque chapitre des fac-similé d’époque. Cela nous plonge un peu plus dans l’ambiance.

Pour conclure, 14-14 est un livre court et avant tout destiné aux jeunes mais qui finalement peut quand même être lu par tous, à tous les âges. Sans être un livre éducatif, il peut intéresser les jeunes qui pourra vouloir en apprendre un peu plus de l’histoire de cette Première Guerre Mondiale. Une lecture plaisante pour ma part.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire