[Chronique #9] Personal Demons – Tome 1 – Personal Demons

de Lisa Desrochers

 

Résumé

Frannie est plutôt du genre solitaire. Jusqu’au jour où Luc, un garçon au charme ravageur et diabolique, débarque dans son lycée. Frannie perd tous ses repères : elle est attirée par Luc et elle sent que cela va lui attirer des ennuis… et ce n’est que le début. Elle l’ignore encore, mais elle possède un don que convoite le Maître des Enfers. Luc n’est sur terre que pour marquer l’âme de la jeune fille… Mais les anges, eux aussi, s’intéressent de près à ce pouvoir exceptionnel. Ange ou démon… Frannie saura-t-elle faire le bon choix ?

 

Mon avis

 

Ecrit par Lisa Desrochers, Personal Demons est une trilogie fantastique édité par Castelmore.

Dans ce premier tome, l’auteur nous met en avant le combat entre le Paradis et l’Enfer à travers des personnages assez caricaturaux. Entre Luc (Lucifer), démon de l’Enfer, et Gabe (Gabriel), ange venant du Paradis, rien de bien original, surtout avec ces noms. Mais ce qui relève l’intérêt du livre, et fait qu’on ne se retrouve pas devant une bête histoire de combat entre le Bien et le Mal, c’est la présence de notre héroïne, Frannie. En effet, cette dernière se retrouve bien malgré elle, à cause de son don bien particulier, au coeur d’un conflit qui la dépasse un peu.

Toute l’histoire tourne autour de ce trio, enfin surtout autour de Frannie et Luc en fait. En témoigne les points de vue choisis pour la narration. L’auteur nous alterne les points de vue de Frannie et Luc. Ainsi, nous avons droit aux états d’âme perpétuel de Frannie. Cela m’a d’ailleurs un peu agacé à la longue. Le coeur de Frannie est une vraie girouette ! Même si on se doute fortement et très rapidement vers qui son coeur va pencher, tout au long du roman, on subit son incertitude, son hésitation. Et pourtant, même vers la fin, on y a encore droit. C’est pourquoi, pour le coup, j’ai préféré les points de vue de Luc. Même si je l’ai trouvé caricatural (bouh, je suis un démon, je suis donc FORCEMENT méchant), au fil des pages et du temps, on voit l’évolution de ses sentiments pour Frannie.

Par contre, je regrette qu’on n’en sache pas tellement plus sur le troisième larron de ce trio. Gabriel est en effet un peu mis de côté. Même si on le voit de temps en temps (ah, ses prises de bec avec Luc sont assez croustillants par moment), au final, il reste assez discret et mis en retrait par rapport aux deux autres. J’espère qu’on le verra un peu plus  dans les deux prochains tomes !

Pour terminer sur les personnages, les secondaires ne relèvent pas le niveau, malheureusement. Entre la famille très catholique, la bonne copine compréhensive, la bonne copine rivale, l’ex pot de colle, je me suis crue dans une de ses séries américaines se passant dans un lycée. Seul le grand-père m’a fait sourire et m’a paru plus “moderne” que les parents de Frannie. Et j’ai trouvé sa relation avec Frannie attachante.

Enfin, l’intrigue n’est pas très originale (le conflit Enfer et Paradis c’est assez commun, une fille doté d’un don que tout le monde s’arrache aussi) et les rebondissements prévisibles au final. J’espérais un peu plus d’action, mais ce tome met surtout en avant les sentiments de Frannie et Luc.

En conclusion, mon avis est mitigé pour ce premier tome. En le lisant, je priais très fortement pour que l’histoire bascule sur quelque chose qui aurait mis un peu piment, mais je n’ai rien eu de tout ça. Même la fin, je l’ai trouvé “facile”. Je pense que je lirais quand même la suite, car je veux quand même connaître la suite de cette histoire et en savoir plus sur Gabriel !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire