Héritiers des Larmes – Tome 1 – L’épouse ennemie

Auteur : Penny Watson Webb

Editeur : Harlequin

Date de sortie : 1er septembre 2017

Prix :

  • Broché : 7,90 Euros
  • Ebook : 5,99 Euros

 

 

 

Résumé

 

Face à la reine de France, Brunhilde sent son cœur battre à tout rompre. La souveraine lui a accordé le droit de choisir son époux, et attend à présent sa réponse. Brunhilde sait que tout le monde souhaite qu’elle désigne, sur l’ordre de son frère, l’arrogant seigneur de Valcoudray, dont l’alliance renforcerait sa famille. Ce noble normand est même prêt à passer outre le baiser qu’il a surpris la veille entre elle et Conan de Ker Glenn, leur ennemi breton. Conan, l’homme à qui Brunhilde a caché son identité et qui lui lance aujourd’hui des regards noirs. Si c’est lui qu’elle choisit, il la méprisera, elle le sait, et la traitera comme une étrangère dans sa propre demeure. Mais la paix entre Bretons et Normands serait désormais actée. Consciente des regards qui pèsent sur elle, Brunhilde lève enfin les yeux, déterminée. Elle sait ce qui lui reste à faire.

 

Mon avis

Merci aux éditions Harlequin pour ce SP effectué grâce au site NetGalley et qui m’a permise de découvrir le premier d’une trilogie de romance historique.
 
L’histoire se situe en France, au XVème siècle plus précisément, lors du conflit qui opposa Normands et Bretons. On y suit l’histoire de Brunhilde de Montgomery et Conan de Ker Glenn, deux personnages destinés à se détester mais qui se retrouve lié par le mariage suite à un concours de circonstance. Et c’est dans une ambiance de conflit permanent, que Brunhilde suit son mari sur ses terres pour y vivre. Parviendra-t-elle à se faire accepter en tant que châtelaine, malgré la haine que lui voue les Bretons, et surtout son mari car elle est Normande ?

 
J’ai beaucoup aimé les deux personnages principaux. Brunhilde, fille de seigneur normand, a un caractère fougueux, malgré son éducation de jeune fille de la noblesse. Elle est loin, très loin de se laisser marcher sur les pieds. Malgré les humiliations subies, malgré la haine qu’elle rencontre, elle sait lever la tête pour y faire face et rendre coup pour coup. Ce qui donne droit à des scènes humoristiques assez croustillantes. Pourtant, sous cette carapace, se cache un coeur de femme, rêvant d’amour et de passion. Mais elle sait que la route sera semée d’embûches pour atteindre la félicité qu’elle veut obtenir. Conan de ce côté, est un homme torturé, avide de vengeance notamment contre la famille Montgomery. Inutile de dire qu’il est fou furieux par rapport à son mariage et qu’il n’hésitera à pousser à bout Brunhilde. Entre ces deux-là, la haine semble plus forte que les sentiments et pourtant…
 
Dans L’épouse ennemie, nous sommes face à une romance historique assez classique dans sa construction, avec un couple qui ne peut pas se supporter mais qui vont se rapprocher par la force des choses. Par contre, j’ai bien aimé le décor, le fait que ce soit en France, dans une période qu’on a pas forcément l’habitude de voir (du moins ce qui est mon cas). D’autant plus qu’on y croise des personnages historiques ayant réellement existés tels que Anne de Bretagne et Charles VIII, son deuxième époux. L’époque étant assez sombre, on a des scènes et des descriptions assez violentes mais on est pas dans le gore non plus.

 
A la lecture de ce livre, je suis passé par plusieurs étapes d’émotions allant du rire, à la tristesse en passant par l’impatience quand je trouvais que cela n’allait pas assez vite à mon goût. Bien souvent, j’ai eu envie de secouer des personnages comme un prunier.

 
Pour conclure, L’épouse ennemie reste une romance qu’on a l’habitude de voir, mais avec des personnages forts de par leur présence et qu’on ne peut s’empêcher d’éprouver de la sympathie et de l’attachement. J’ai hâte de lire la suite, car on a un début d’intrigue présent ici, et dont je veux en savoir plus. Ce fut une lecture agréable pour ma part.

Rendez-vous sur Hellocoton !