Continuer d’aimer

Auteur : Marcus Hönig

Editeur : Auto-édition

Prix :

  • Broché : 14,50 euros
  • Ebook : 6,99 Euros

 

 

 

 

Résumé

 

Chaque matin se recomposait la ligne de force du foyer, cathédrale vivante aux rythmes bigarrés. Du salon parvenaient les habituelles insultes et menaces. Vicky restait calme. Calme et belle dans ce tumulte cacophonique, dans cette forêt d’âmes, dans ce bouquet de vies.

 

Mon avis

 

Je remercie l’auteur, Marcus Hönig pour ce SP via le site Simplement.Pro.

Avec Continuer d’aimer, Marcus Hönig nous offre un récit poignant, aux antipodes de ce que j’ai l’habitude de lire et d’apprécier. Et j’avoue avoir été complètement conquise.

L’histoire se situe pour sa grande majorité dans un foyer pour personnes handicapées. Là-bas, y travaille Vicky, jeune femme solitaire qui vit pour son travail et ses pensionnaires. Un jour, arrive une nouvelle employée, Annie. Cette dernière semble cacher un secret qui l’a amenée à cet endroit. Quel lien a-t-elle avec ce lieu ? Et c’est sous les rires, les larmes, la violence que sa quête commence.

Tout un éventail de personnages se croisent et se décroisent au gré des moments. Et même si ils sont tous différents et pourraient même être qualifiés d’anti-héros, un point commun les caractérise. Ce sont tous des personnages meurtris par la vie, qui tentent de survivre dans le microcosme assez réduit qu’est le foyer. Et plus l’histoire avance, plus on ressent de la pitié pour chacun d’eux. Au final, on s’attache à eux et on éprouve de la sympathie.

La plume et le style d’écriture de l’auteur est tout bonnement excellente. Il arrive à bien nous retranscrire les sentiments et émotions de chacun avec une touche d’humour un peu noir et un ton acerbe. Régulièrement, l’auteur fait des bonds dans le passé pour approfondir l’histoire d’Annie. Ainsi, une empathie se créer entre elle et le lecteur.

Dans ce roman, Marcus Hönig parle beaucoup de l’handicap. Mais pas négativement. Certes, des moments difficiles peuvent survenir, mais à côté, nous avons également droit à des scènes plus légères, plus touchantes, sans être forcément larmoyante. On y parle aussi de maladie, mais soit c’est tourné vers l’humour, voire la dérision (l’anorexie) soit au contraire vers le dramatique (le cancer).

Pour conclure, je dirais que Continuer d’aimer est un livre qui explore bien certaines facettes du genre humains. Quelques soient nos problèmes physiques, mentaux, il montre bien les différentes manières dont l’amour peut prendre forme. Un livre qui peut paraître déroutant au début, mais que je vous conseille vraiment de lire.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire