[Chronique #34] Amalia

Auteur : Sigride Lucas

Editeur : Edilivre

Date de sortie : 3 Février 2017

Prix :

  • Broché : 17,50 Euros
  • Ebook : 1,99 Euros

 

 

 

Résumé

 

Je m’appelle Amalia, je suis née le 14 août 1920. Pourtant, quatre-vingt-seize ans après ma naissance, je parais toujours avoir 30 ans.
Je vis dans un monde qui n’est certes pas parfait. Mais il est composé d’humains. Enfin c’est ce que je pensais à l’époque.
Lorsque je suis partie en voyage de noces en Roumanie en août 1950, ma vie était banale. Un travail de secrétaire, un homme que j’aimais, une petite maison à Arras.
C’était sans compter sur ma rencontre avec Yvan. Il a bousculé et emporté ma vie.
M’engloutissant corps et âme dans son monde. Une vie passionnante et passionnée. Une histoire d’amour fusionnelle avec cet homme d’une beauté rare.
Mais la vie est faite de rebondissements et la femme charmante et gentille que je suis se verra obligée de devenir une arme afin d’assouvir sa vengeance.

 

Mon avis

 

Je remercie beaucoup l’auteur, Sigride Lucas, pour ce Service Presse, effectué via le site Simplement.Pro.

France, dans les années 50, Amalia est une jeune femme qui a tout pour être heureuse, une carrière de secrétaire, et elle est mariée à un homme qui l’aime et qu’elle aime. D’ailleurs, c’est ce dernier qui lui offre un voyage en Orient Express vers l’Europe de l’Est. Et c’est le coeur léger et les étoiles dans les yeux qu’ils partent tous les deux. Pourtant, les choses vont très vite déraper et Marc, son époux, se fera tuer sous ses yeux par une créature effrayante ; un vampire. Amalia se fera sauver in extremis par un autre vampire, Yvan qui va la prendre sous son aile et lui faire découvrir le monde des vampires.

Amalia est une jeune trentenaire qui a vécu des coups durs. D’abord insouciante en tant que jeune mariée heureuse jusqu’à ce que sa vie bascule à tout jamais. Mais elle va s’en relever et s’endurcir pour devenir une femme forte. Malgré tout, elle n’aurait pas pu devenir ce qu’elle est sans la présence rassurante d’Yvan à ses côtés. Ce dernier est un vampire très âgé qui règne avec bienveillance sur ces gens. Pourtant, la venue d’Amalia va changer son existence à tout jamais, découvrant à ses côtés l’amour avec un grand A. Leur relation est mignonne même si je la trouve un peu trop rapide à mon goût. Après comme le roman est assez court, c’est un peu normal que cela ne s’éternise pas mais j’ai quand même éprouvé un arrière-goût d’inachever.

L’écriture est agréable. Par contre, j’ai été surprise par les innombrables sauts de lignes en présence ici. Il n’y a quasiment que ça et aère agréablement le récit, évitant ainsi les énormes pavés qui peuvent se révéler indigeste. De plus, l’auteur rajoute beaucoup de descriptions pour nous aider à la compréhension des lieux que nous découvrons dans ce récit. Au départ, j’ai trouvé que cela alourdissait un peu le livre, surtout au début avec la ville d’Arras, mais après je me suis faite et j’y ai moins prêté attention.

La chose qui m’a quand même le plus déstabilisé est les sauts dans le temps. Les années peuvent défiler à une vitesse folle ce qui m’a un peu déconnecté au récit par endroits. J’aurais bien aimé en savoir un peu plus sur la vie de nos personnages durant ces sauts de temps mais après c’est le choix de l’auteur et je le respecte, juste une petite frustration pour ma part.

Finalement, Amalia est un court roman qui se laisse lire sans problème.

Rendez-vous sur Hellocoton !

One comment

Laisser un commentaire