[Chronique #35] Tueurs d’Anges – Tome 1 – Town

Auteur : Rozenn Illiano

Editeur : Auto-édition

Date de sortie : 8 décembre 2017

 

 

 

 

 

 

Résumé

 

Un jour de janvier, un cataclysme sans précédent décime la quasi-totalité de l’humanité en quelques secondes. Les survivants doivent affronter par la suite toute l’hostilité de la planète ravagée, les fous dangereux sillonnant les routes… et les hordes d’anges descendus du Ciel pour les exterminer. Le tout sous des coups lancinants frappés à la Grande Horloge de l’Apocalypse. Douze coups, six cents jours, à la fin desquels la réalité telle que nous la connaissons disparaîtra.

À travers le chaos, Ana part à la recherche d’un refuge où se terrer quand la fin viendra. Elle rencontre alors Élias, un clairvoyant qui s’est donné une mission : tuer un maximum d’anges, pour sa propre survie et celle de ses compagnons d’infortune.

 

Mon avis

 

Je remercie l’auteur, Rozenn Illiano, pour ce Service Presse effectué via le site Simplement.Pro et qui m’a donné l’occasion de découvrir son prochain roman en avant-première.

Ce premier tome de la série Tueurs d’Anges nous entraîne dans un monde apocalyptique. En effet, un beau jour, un énorme Cataclysme s’abattit sur Terre, causant d’innombrables destructions matérielles et humaines. Ana est une survivante. Basée aux Etats-Unis au moment du Cataclysme, elle revient en France pour s’y terrer. Pourtant, un jour, elle décide de fuir, de partir vers le Sud. Mais voilà, sur la route elle va faire une rencontre, celle de Maria. Cette dernière, va l’emmener vers un camp de survivants où elle va faire la connaissance d’Elias, un homme aux capacités bien particulières et qui n’a qu’un but : tuer les anges qui déciment les derniers humains. Ana qui possède elle aussi certains pouvoirs, décide de rester à ses côtés pour tenter de survivre le plus longtemps possible, bien que l’échéance annonçant la fin du monde s’avance à grands pas…

Ce récit est découpé en trois parties, chacunes ayant un point de vue différent.

La première est celle d’Ana, jeune fille paumée dans tout ce désordre. Pourtant, elle reste franche et lucide. bien qu’elle sait que ses chances de survie sont quasiment nulles, son désir de vivre l’emporte. De solitaire au début, elle va commencer à s’ouvrir petit à petit aux autres et surtout à Elias… Elias, ce dernier est d’ailleurs le deuxième point de vue de la deuxième partie. C’est un homme possédant d’étranges capacités. De premier abord solide, il cache de grandes fragilités qu’on apprend plus amplement avec l’histoire de son point de vue. C’est un homme qui a un grand sens des responsabilités, car il sait que de lui dépend la vie de beaucoup d’autres et qu’il est un pilier pour le moral de ses compagnons. La troisième partie est consacrée à Chester, un personnage arrivant un peu sur le tard. D’ailleurs, j’ai eu malheureusement du mal à y accrocher, m’étant déjà bien entiché d’Ana et d’Elias, j’ai trouvé que Chester venait trop tard. Pourtant, il reste un personnage intéressant. Sous ses airs de gros dur se cachent beaucoup de blessures. De par son passé, il reste un homme brisé par la vie mais qui possède un incroyable instinct de survie. Et le contact d’Ana va en partie beaucoup briser cette carapace…

J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire que j’ai trouvée bien écrite et passionnante à suivre. Certes l’univers n’est pas joyeux-joyeux vu que le roman aborde le thème de la fin du monde avec les travers récurrents comme les différentes réactions de la population face à cette catastrophe. Alors par contre, une chose que j’ai trouvée bizarre, c’est la présence d’anges qui utilisent des armes automatiques. Pour moi, les anges sont et restent des créatures nobles se battant plutôt avec des épées mais certainement pas une kalachnikov. J’ai été sacrément surprise !!

En conclusion, un excellent livre, qui n’est pas un énième livre traitant sur la fin du monde. Il a ce petit quelque chose en plus, comme des personnages attachants et qu’on a envie de continuer à suivre, qui donne envie de lire. De plus, l’angoisse y est omniprésente à cause du compte à rebours infernal que nous inflige l’auteur. La suite est prévue d’ici février/mars 2018, et l’attente va être longue !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire