[Chronique #38] Le Goût de la Haine

Auteur : Valéry Bonneau

Editeur : Numeriklivres

Prix :

  • Broché : 12,50 Euros
  • Ebook : 5,99 Euros

 

 

 

 

Résumé

 

Éric et Hélène s’épuisent à rembourser leurs dettes. Le couple est fatigué, au bout du rouleau. Éric, fou amoureux d’Hélène cherche des solutions. Il est prêt à se sacrifier pour son Hélène. Lui qui a toujours tout raté veut réussir, cette fois, le coup parfait. Un coup parfaitement raté qui va plonger le couple dans un enfer de vengeance. Mais comme l’a écrit Albert Camus, n’y a-t-il pas que la haine pour rendre les gens intelligents ? Ce thriller noir risque de mettre vos nerfs à rude épreuve…à très rude épreuve. Un lecteur averti en vaut bien deux !

 

Mon avis

 

Je tiens à remercie l’éditeur Numeriklivres pour ce SP effectué via le site Simplement.Pro.

Nous sommes en présence d’un roman extrêmement sombre. Eric et Hélène forment un couple compliqué. Bien que leurs sentiments soient réciproques, leur difficile situation financière terne le tableau. En effet, le couple est criblé de dettes et est sous asphyxie financièrement. Pourtant, Eric a une idée pour gagner beaucoup d’argent… Mais les choses ne se passeront pas comme il le prévoyait, et va déclencher, contre son gré, une succession d’événements qui bouleverseront leurs existences.

Au début du livre, Eric est ce qu’on pourrait appeler un “pauvre type”. Il est et se qualifie lui-même de raté. Dans le fond, c’est un homme pathétique qui ne sait comment sortir sa famille de l’impasse. Pourtant, malgré les difficultés, Eric est fou amoureux de sa femme, Hélène. Elle est son rayon de soleil et sa raison de vivre. il est prêt à tout pour elle. Et c’est cet amour qui sera en partie responsable de la suite tragique. Et c’est là, qu’Eric va se métamorphoser. D’homme faible, il deviendra un homme cynique, violent et avide de vengeance.

Le roman est structuré en trois parties distinctes. La première partie met en place le décor avec les points de vue d’Eric et de sa femme Hélène. On y apprend leurs difficultés et leurs doutes respectifs. La deuxième partie est consacrée à la réalisation du plan d’Eric et ses conséquences. Et enfin, la dernière partie est consacrée à la vengeance inarrêtable d’Eric. De plus, les chapitres sont extrêmement courts, et donnent un rythme haletant du récit.

L’écriture est incisive et précise. Ici, pas de descriptions inutiles et à rallonge, l’auteur va droit au but quel que soit le point de vue utilisé.

Un livre qui ne plaira peut être pas à tout le monde de par son univers et son ambiance très sombre. Moi-même, j’étais un peu réticente au début quand on m’a proposé ce SP, mais comme j’aime découvrir de nouveaux horizons et sortir de ma zone de confort, je me suis lancé et je ne regrette pas. J’ai ainsi pu découvrir une plume bien particulière et qui m’a donné envie de découvrir plus d’écrits de Valéry Bonneau.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

Laisser un commentaire