[Chronique #52] La quête de Lya

Auteur : Tristan Valure

Editeur : Auto-édition

Nombre de pages : 300 pages

Prix :

  • Broché : 9,90 Euros
  • Ebook : 2,99 euros

 

 

 

Résumé

 

Fougueuse et insouciante, Lya ne peut se résoudre à se laisser bercer par la douce vie de Salinar. Après avoir découvert la trace d’une communauté disparue appelée « les Voyageurs », elle n’aura de cesse d’en savoir davantage sur l’histoire de son peuple : « le peuple des étoiles ».

Sa quête la mènera, au gré des rencontres et de ses voyages à travers les provinces, à découvrir des aspects insoupçonnés du monde qui l’entoure.

Partie dévoiler un fragment de son histoire, elle pourrait bien élucider l’un des plus grands mystères que son peuple ait jamais connus…

 

Mon avis

 

Je tiens à remercier l’auteur, Tristan Valure, pour ce Service Presse effectué grâce à la plateforme Simplement. Pro.

Lya est une jeune femme privilégiée vivant dans la Cité de Salinar, berceau du peuple des varlans, êtres maîtrisant et manipulant la magie. Lya aurait pu vivre une vie longue et normale auprès de son père, dans ses terres natales. Mais voilà, Lya est une éternelle curieuse, et avide de savoir, notamment à propos de ses ancêtres, ayant disparu. Bercée par ses légendes, elle décide de sortir de son cocon familiale pour partir en quête, étudier ce qui leur est arrivé. Et c’est ainsi qu’elle se retrouve les routes, en quête de vérité. En chemin, elle rencontrera divers compagnons qui l’accompagneront tout au long de sa quête qui se révèlera plus dangereuse que prévue…

Nous sommes en présence d’un livre de Fantasy, dans un univers imaginaire où divers peuples et créatures se côtoient. D’ailleurs, j’ai bien aimé l’imagination fertile de l’auteur car ses créatures sont originales à l’instar du peuple des Taurusques, créatures mi-hommes, mi-taureau. On n’en voit pas régulièrement dans les livres ! L’univers a été un peu compliqué à appréhender pour ma part, mais c’est normal car étant un premier tome, l’auteur prend le temps de tout nous expliquer et on peut se retrouver un peu perdu dans toutes les explications et descriptions.

Les personnages ont tous différents bien qu’un peu stéréotypé. Nous avons le puissant guerrier par très bavard, l’humain roublard coureur de jupons, l’elfe très maniéré… et Lya. Cette dernière m’a un peu agacée par moments, à cause de son égoïsme. Certes, elle a soif de connaissance, mais sa quête l’obsède tellement qu’elle n’hésite pas à courir au-delà du danger et par là même, elle met sans hésitation en danger ses compagnons. De plus, son égocentrisme la pousse à ignorer les sentiments des autres. Après, elle n’a pas que des côtés négatifs, bien sûr. Au fur et à mesure de l’histoire, elle s’ouvre un peu plus au monde qui l’entoure et le courage l’envahit petit à petit. On suit donc son évolution, de petite fille gâtée à courageuse jeune femme.

L’histoire est bien écrite et on suit bien l’aventure qui est dans son ensemble bien ficelée bien que rapide par endroits. Les rebondissements sont suffisamment nombreux pour qu’on ne s’ennuie pas. Par contre, je n’ai malheureusement pas ressenti beaucoup d’empathie globalement. En effet, les passages censés être tristes ne m’ont fait ni chaud ni froid. Ceci dû probablement à la vitesse dont ses événements se déroulent. On n’a pas le temps de bien s’en imprégner.

Globalement, j’ai bien apprécié ce premier tome. L’univers est riche et intéressant. Seuls les personnages sont en demie-teinte pour moi, notamment son héroïne principale, Lya. Mais la fin inaugure une suite qui promet moult rebondissements avec encore pas mal de questions en suspens.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire