[Chronique #74] Les Quatre Eléments

Auteur : Noémie Vernier

Editeur : Auto-Edition

Nombre de pages : 648 pages

Prix :

  • Broché : 16,88 Euros
  • Ebook : 4,99 Euros

 

 

 

Résumé

 

Région parisienne, 1981. Arthur et Lucie, deux adolescents que tout oppose sont entraînés contre leur gré sur les Quatre Éléments, des mondes parallèles qui gravitent autour de la Terre. Ils auront pour mission de mettre fin au conflit engagé par Thalès, un ancien ministre déchu sur le point de s’emparer de ces mondes suite à l’inexplicable disparition de l’Impératrice. Ils se lanceront alors dans une quête pleine de mystères et d’intrigues politiques durant laquelle ils devront affronter d’anciens souvenirs et réunir une amulette légendaire avant Christie, une jeune femme aussi énigmatique que redoutable… Plusieurs questions les tourmenteront : Qu a-t-il bien pu arriver à l’Impératrice des Quatre Éléments et quelles sont les vraies motivations de Thalès ?

 

Je remercie l’auteur Noémie Vernier, pour ce Service Presse effectué via le site Simplement.Pro.

 

Mon avis

 

Les Quatre Eléments est un roman de fantasy nous entraînant dans un univers composé de mondes liés chacun à un élément spécifique. Ainsi, nous avons le monde du Feu, le monde de l’Eau, le monde de l’Air et le monde de la Terre. Chacun de ces mondes est dirigé par un dirigeant et au-dessus de ses dirigeants, se situe une reine Sabrina Morovna. Mais tout ne se passe pas si bien que cela. En effet, une guerre éclate suite à l’invasion de l’armée noire avec à leur tête Thalès, un être cruel adepte de magie noire. Et tout s’aggrave suite à la disparition mystérieuse de la reine Sabrina Morovna. C’est dans ce complexe difficile qu’Arthur et Lucie, deux adolescents terriens, se retrouvent dans ce monde. Etant au cœur d’une prophétie, ils sont chargés de retrouver 4 parties d’amulette pour sauver le monde… leurs vies…

L’histoire est intéressante à suivre dans la mesure où elle n’est pas linéaire. En effet, régulièrement, on alterne entre les différentes époques, passé et présent, à grand renfort de flash-back. Il faut bien être concentré sur sa lecture, car j’avoue que ce n’est pas toujours simple à tout suivre, l’auteur prenant un malin plaisir à nous faire changer de période en plein milieu de chapitre. Par contre, l’intrigue est assez longue à se mettre en place donc il faut passer outre les longueurs du début de roman. Bien sûr, une fois que tout est lancé, tout va à un rythme assez effréné, sans pause.

On croise divers personnages, plus ou moins importants pour le déroulement de l’histoire. Dans l’ensemble, ils sont quand même intéressants et peuvent se révéler attachants. Pour nos héros, je suis plus mitigée. Autant j’ai aimé Lucie, son évolution, sa force, sa fragilité, autant Arhur m’a un peu énervée.

Au début de l’aventure, Lucie peut s’avérer énervante car très narcissique et imbue d’elle-même. Elle est belle et elle le sait et n’hésite pas à user de cet avantage pour manipuler son entourage. Pourtant, au fond d’elle même, c’est une jeune adolescente brisée, extrêmement solitaire. Sa carapace de dure à cuire est ce qui la protège du monde extérieur. Néanmoins, son caractère et son tempérament vont changer au fil de l’aventure. De renfermé, elle va s’ouvrir aux autres. D’égocentrique, elle va peu à peu faire plus attention à son entourage. De fille un peu casse pied, elle va devenir une jeune fille responsable et attachante.

Arthur, quant à lui, est beaucoup plus effacé et plus terne que sa comparse terrienne. Alors qu’il sait que leur mission et périple sont importants pour la survie des peuples, j’ai eu l’impression que son amour pour Lucie était plus important que lui. Les fois où il l’épie et lui lance des regards enamourés m’ont donné le sentiment d’avoir en face de moi un chiot au regard battu, prêt à tout pour une caresse de Lucie. Certains et certaines pourront le trouver attachant, pour ma part, ça m’a surtout agacée prodigieusement. En plus, j’aurais voulu qu’il ait du caractère, qu’il tienne tête à Lucie, mais c’est tout le contraire car il dit toujours “amen” à tout ce qu’elle dit.

Pour conclure, Les Quatre Eléments est un bon roman de fantasy dont l’univers est passionnant. Les personnages sont globalement bien avec une histoire et motivation qui leur sont propres. Juste Arthur qui me semble en décalage par rapport aux autres. Si on rajoute une plume agréable et fluide qui nous permet de suivre l’histoire sans trop se perdre, je ne peux que vous conseiller ce livre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire