[Chronique #80] Sorcières & Chasseurs – Tome 1 – Convoitise

Auteur : Charlotte Munich

Editeur : Amazon Publishing France

Date de sortie : 6 février 2018

Nombre de pages : 473 pages

Prix :

  • Broché : 9,99 Euros
  • Ebook : 1,99 Euros

 

 

 

Résumé

 

Sorcière malgré elle, Leila se passerait bien de cette magie noire dont elle a hérité, qui grouille et qui s’accumule sous sa peau. Si elle cessait de pratiquer, elle foudroierait ses proches. Mais en exerçant son art, elle prend aussi le risque d’attirer l’attention des chasseurs, les terribles prédateurs des sorcières, qui les poursuivent, les séduisent et les dévorent pour s’accaparer leurs pouvoirs.

Alors que Satie, le chef des chasseurs, est à deux doigts de la repérer et que sa situation personnelle ne pourrait pas être plus catastrophique, une petite fille insiste pour que Leila l’aide à retrouver sa maman. Pour protéger l’enfant, Leila devra foncer dans la gueule du loup, pactiser avec l’ennemi et céder à l’appel de Convoitise, son plus sinistre grimoire. Et lorsqu’elle tombe amoureuse au pire moment possible, elle déclenche, sans le savoir, une réaction en chaîne.

Une histoire de rédemption sombre et trépidante, Convoitise entraîne le lecteur à la découverte d’un univers riche dans lequel les individus luttent pour se libérer de la magie.

 

Je remercie les éditions Amazon Publishing France pour ce Service Presse effectué via le site NetGalley.

 

Mon avis

 

France, Paris. Leila est une jeune esthéticienne/manucure à domicile. Elle vit avec sa petite soeur et semble tout ce qu’il y a de plus normal à première vue. Sauf… sauf que Leila est tout sauf normale. En effet, elle est une sorcière, un peu malgré elle. Mais elle est loin d‘être la gentille sorcière, elle est une sorcière noire dont les potions et décoctions ont plus tendance à tuer des gens qu’à les aider. Sa vie bascule le jour où une petite fille débarque à l’improviste chez elle, lui implorant de l’aider à trouver sa mère. Et si cela ne suffisait pas, elle doit retrouver sa soeur qui a mystérieusement disparu et il semblerait que le chef des Chasseurs, Satie, l’a prise pour cible…

Leila est une sorcière plus qu’atypique. Pour exercer sa magie, elle doit s’aider de grimoire. Or, Leila a hérité du puissant grimoire Convoitise. Ce dernier renferme des sorts particulièrement sombres et puissants pour aider une personne de passer à vie à trépas. A cause de sa dangerosité, elle évite de se servir de ce dernier. Pourtant, elle est obligée d’exercer, car sinon toute l’accumulation d’énergie en elle déborde et foudroie tout simplement ses proches. Tout au long de ce roman, Leila est une femme tiraillée entre sa conscience et son besoin d’exercer. De premier abord, Leila est froide comme une pierre surtout envers cette pauvre Dita, mais au fur et à mesure, elle se réchauffe et n’hésitera pas à prendre les plus grands risques pour sauver la petite fille.

On découvre également d’autres personnages qui gravitent autour de Leila. Notamment Arthur, le fils humain d’une fidèle cliente de Leila. Ce dernier a tout ce que peut rêver une femme : il est drôle, charmant, beau… Un vrai chevalier servant ! Tout à l’opposé de Satie, le chef des Chasseurs. Cynique, froid, il a une passion pour la chasse aux sorcières, surtout depuis qu’il a pris pour cible notre héroïne. Ces motivations sont mystérieuses et ses buts tout autant. Mais de tous les personnages, Dita reste mon petit coup de coeur. Cette gamine de 6 ans est vive, intelligente et extrêmement mature malgré son jeune âge.  

J’ai aimé l’univers que nous présente l’auteur et cette ambiance de chasse aux sorcières, traquées par les Chasseurs. La magie y est omniprésente mais pas dans le sens qu’on a l’habitude de voir. ici, pas d’explosions ou de boule de feu. Tout est à base de potions sans fioritures. Par contre, elle reste tout de même dangereuse car la magie demande toujours un prix en contrepartie et bien souvent, Leila devra en payer le prix fort.

La principale chose que je reprocherais au roman c’est son écriture. Déjà, tout est au présent et j’ai toujours beaucoup de mal à m’immerger dans un récit à ce temps. Ensuite, et c’est le gros point noir pour moi, c’est la lenteur au début. Toute l’intrigue met beaucoup trop de temps à se mettre en place et je me suis souvent ennuyée dans la première moitié de ce livre. Une fois passé ce cap, par contre, tout s’enchaîne et les péripéties s’enchaînent sans temps mort et sans ennui.

Un premier tome qui introduit bien la série et qui laisse présager une suite à l’histoire intéressante. Malgré une première moitié que j’ai trouvée ennuyeuse, la deuxième moitié la rattrape aisément. Une série que je surveillerais de près.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire