[Chronique #83] A la recherche du petit ami insaisissable

Auteur : Nick Alexander

Editeur : Montlake Romance

Date de sortie : 20 février 2018

Nombre de pages : 514 pages

Prix :

  • Broché : 9,98 Euros
  • Ebook : 1,99 Euros

 

 

Résumé

 

CC a trente-neuf ans et tout semble lui réussir : elle occupe un poste à responsabilités dans une agence de publicité, vit dans un superbe appartement et a une bande d’amis homos fêtards avec qui sortir tous les week-ends.

Pourtant, un peu comme le Titanic, CC se sent sombrer inexorablement. En réalité, sa vie ne lui convient pas et elle préférerait aller cultiver des navets à la campagne plutôt que de passer sa journée à convaincre les gens d’acheter un jean révolutionnaire à double braguette. Elle rêve de rester blottie chez elle, dans les bras de son (insaisissable) petit ami, plutôt que de jouer à la reine de la nuit dans les bars branchés de Londres.

Mais rencontrer un homme célibataire et sans vice caché revient à chercher une aiguille dans une botte de foin. CC ne cesse donc de repousser son projet de changement de vie de crainte de se retrouver encore plus seule. Affronter ses démons lui permettra-t-il de rencontrer enfin l’insaisissable petit ami de ses rêves… ou est-il déjà trop tard ?

 

Je remercie Amazon Publishing pour ce Service Presse effectué via le site NetGalley.

 

Mon avis

 

A la recherche du petit ami insaisissable est un livre du genre chick-lit écrit par Nick Alexander.

CC est une presque quadragénaire qui a tout pour être heureuse. En effet, elle a un bon boulot, un bel appartement et la vie devant elle entourée de nombreux amis en majorité gays. Pourtant, son boulot l’ennuie, son appartement est gâché à cause d’un arbre de sa voisine… et malgré ses amis, elle reste désespérément célibataire. Bien sûr, elle a déjà été mariée et a eu des petits amis, mais tout s’est soldé par des échecs cuisants. D’autant plus que son horloge biologique tourne irrévocablement et elle désespère de fonder une famille un jour. Mais comment trouver cette perle rare ?

Ce qui m’a surprise dans ce livre, c’est qu’on est loin de se trouver devant un livre du genre chick-lit “classique”. Dans ces derniers, la romance est souvent mise en avant du genre “suis-moi je te fuis et fuis-moi je te suis”, or ici, elle est plutôt en arrière-plan. Bien sûr, CC recherche son âme soeur à travers les différents hommes qu’elle croise, mais c’est surtout l’histoire de ses amitiés qui est importante.

D’ailleurs, parlons-en de ses amis. Affectueusement surnommés “framis”, ils sont plus qu’une famille pour elle. Drôles, attachants, ils sont toujours là pour elle, pour la soutenir. En particulier Darren et Mark. J’ai aimé les liens qui les unissaient et ils sont vraiment le genre d’amis qu’on rêverait tous d’avoir.

CC, quant à elle, est une divorcée de presque quarante ans, travaillant dans la pub. Elle a un passé familial difficile et un passé sentimental catastrophique. C’est pourquoi, elle reste méfiante vis-à-vis des hommes et peut se montrer acerbe envers eux. Même si elle recherche l’amour avec un grand A, elle reste assez difficile au final pour aller de désillusions en désillusions. Mais plus on avance dans l’histoire, et plus on remarque un profond changement en elle, au fur et à mesure qu’elle en dévoile plus sur son passé douloureux. Et on se rend compte que c’est surtout un travail psychologique qu’elle doit effectuer en elle-même pour réussir à avancer sereinement dans la vie. Et c’est ce douloureux chemin qu’on suit.

Les thèmes abordés dans ce roman sont relativement sombres pour ce genre de livres : violences, suicide, maladie… On est loin du ton léger qu’on peut retrouver ailleurs. Et c’est ce qui rend ce livre “réel” et “vrai”. Car on sait tous que la vie est loin d’être un long chemin tranquille et les obstacles rencontrés par les personnages sont ceux qu’on peut vivre nous-même au quotidien.

Pour conclure, A la recherche du petit insaisissable est un livre qui m’a littéralement prise à contrepied. Je m’attendais à quelque chose de léger et frais à cause du titre, mais en fait pas vraiment. Même si l’héroïne cherche l’amour, on voit surtout son quotidien qui est faite de bonheur et de drames. D’ailleurs, je souligne que l’auteur est un homme or c’est bien la première fois que je lis un livre de chick-lit écrit par un homme. Ce qui explique peut-être le côté peu conventionnel du récit qui a été une agréable surprise pour ma part et dont j’ai pris plaisir à lire.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire