[Chronique #91] Les Cercles de l’éternité

Auteur : Jean-Louis Ermine

Editeur : Publishroom

Date de sortie : 16 novembre 2017

Nombre de pages : 134 pages

Prix :

  • Broché : 15 euros
  • Ebook : 2,99 euros

 

 

Résumé

 

Dans un monde en perdition, Laurie et Simon vont tout mettre en œuvre pour sauver l’humanité. 

Dans un futur lointain, les hommes ont découvert le secret de l’éternité, mais cette invention a un prix. La personne qui choisit de suivre cette voie entre dans un processus inéluctable de dégénérescence, qui fait ressortir ses plus bas instincts. Le monde se divise alors, et se structure en « cercles », correspondant chacun à des stades de décadence plus ou moins avancés.
Face au déclin de l’humanité, le gouvernement cherche des solutions, et finit par retrouver la trace d’un mystérieux scientifique, dont les recherches sur l’immortalité auraient abouti. Laurie et Simon, deux marginaux que tout oppose, sont chargés de ramener le professeur et de redonner espoir aux habitants des cercles. Pour cela, ils devront s’aventurer au-delà des terres connues, là où la barbarie a tous les droits.
Une chasse impitoyable est lancée, et les entraînera dans une véritable traversée des enfers.
L’éternité leur réservera encore bien des secrets.

Une épopée futuriste aux mille rebondissements !

 

Je remercie l’auteur, Jean-Louis Ermine pour ce Service Presse effectué via le site Simplement.Pro.

 

Mon avis

 

L’éternité… longtemps un rêve pour l’être humain qui est devenu réalité. En effet, l’humanité a trouvé le moyen d’obtenir l’éternité. Mais voilà, tout être qui fait le choix de l’éternité doit en payant un lourd tribut : celle de la perte de contrôle, de faire déchaîner une violence incontrôlable. Pourtant, un homme semble être le dernier espoir, sauf qu’il a disparu il y a de nombreuses années. Et c’est pour le retrouver que Laurie et Simon sont envoyés vers les cercles extérieurs, là où la barbarie règne en maître…

Les Cercles de l’éternité est un road trip dans un univers apocalyptique. La société est séparée en cercles selon ses habitants. Ceux des cercles intérieurs sont des non-déviants, ceux qui n’ont pas fait le choix de l’éternit, contrairement aux habitants des cercles extérieurs qui sont des déviants. Ainsi, plus on s’éloigne des cercles intérieurs, plus la violence se fait ressentir.

Le duo formé par Laurie et Simon est atypique. Laurie est une “rabatteuse”, sorte de chasseuse de primes chargé de traquer des déviants pour le compte d’hommes riches et influents. On ne sait pas grand-chose d’elle, et c’est dommage. J’aurais aimé en connaître plus sur sa personnalité, son passé. J’ai eu l’impression qu’elle faisait partie de l’histoire parce qu’il fallait une femme pour un duo. Quant à son binôme, Simon, il est plus intéressant. Il est un ancien déviant, un de ceux qui avait fait le Choix de l’éternité. Malheureusement pour lui, le Choix l’a rejeté, c’est pour cela qu’il est prêt à tout pour retrouver le professeur, pour avoir des réponses à ses nombreuses questions…

L’histoire et la philosophie derrière sont intéressantes et pose la réflexion de l’utilité de l’éternité pour l’Homme. Faut-il choisir l’éternité malgré l’effet secondaire ? Ou faut-il se contenter de la mortalité ? Malheureusement, dans ce livre, tout est survolé. Tout va trop vite, trop rapidement et les réflexions ne sont pas assez approfondies. A la fin de la lecture, j’ai eu le sentiment d’inachevé et des questions encore sans réponses comme sur l’apparition des différentes créatures peuplant les différents cercles. Ils apparaissent tous un peu comme un cheveu dans la soupe et disparaissent tout aussi vite qu’ils sont apparus. D’autant plus que je trouve dommage que des parties du livre se focalisent sur certains personnages qui se révèlent complètement inutiles au final.

Pour conclure, Les Cercles de l’éternité est un livre au sujet très intéressant et qui aurait mérité d’être davantag approfondie. Je n’ai pas détesté sa lecture, au contraire, mais cette impression de non fini a été extrêmement frustrante d’où une déception à la fin de la lecture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire