[Chronique #98] L’Enfant de mon mari

Auteur : Deborah O’Connor

Editeur : Presses de la Cité

Date de sortie : 18 janvier 2018

Nombre de pages : 352 pages

Prix :

  • Broché : 20,50 euros
  • Ebook : 13,99 euros

 

 

Résumé

 

Vous reconnaîtriez votre enfant entre mille, n’est-ce pas ?

Heidi et Jason ne forment pas un couple ordinaire : elle a perdu sa petite fille, il cherche désespérément son fils, Barney, enlevé cinq ans plus tôt. Ces drames les ont rapprochés. Un jour, en déplacement pour son travail, Heidi aperçoit dans une arrière-boutique un garçon qui pourrait bien être Barney. Emmené sur place, Jason refuse d’y croire. Mais Heidi n’en démord pas. L’intuition vire à l’obsession, et la jeune femme se plonge dans une enquête qui fragilise son couple. Jason lui cache-t-il quelque chose ? L’impossible deuil de sa fille a-t-il rendu Heidi paranoïaque ? À qui peut-elle se fier ? Mais surtout, qui est cet homme trouble qui accompagne le petit garçon partout ? Une adrénaline de chaque instant, jusqu’au dénouement, dérangeant et moite.

 

Je remercie les éditions Presses de la Cité pour ce Service Presse effectué via le site NetGalley.

 

Mon avis

 

Ce qui m’a d’abord tenté dans ce livre, c’est le thème du roman : celle de l’enlèvement d’un enfant et la recherche des parents. Sujet sensible pour tous car cela touche chaque être humain et fait ressortir la peur qui est chez chaque parent.

Heidi et Jason sont un couple de trentenaire atypique. En effet, chacun renferme une blessure liée à un enfant : Heidi a perdu sa petite fille qui a été assassinée et Jason a perdu son petit garçon Barney qui a été enlevé. Depuis sa disparition, Jason mène une recherche éperdue pour retrouver son fils, allant d’espoirs en désillusions. Un jour, dans une épicerie, Heidi rencontre un petit garçon qui, pour elle, ressemble étrangement à Barney. Mais est-ce vraiment lui ?

L’Enfant de mon mari est un thriller psychologique où on suit l’enquête mené par Heidi. Cette dernière est un personnage difficile à cerner. Certes, tout au long du récit, on en apprend plus sur ses blessures et sa souffrance suite à la perte de sa petite fille ce qui justifie sa quête éperdue pour Barney. Il en ressort une femme forte qui n’hésite pas à mettre toute sa vie en danger pour découvrir la vérité même si par moments elle m’a paru un peu “folle” quant à certaines de ses décisions.

Je suis plus mitigée quant au personnage de Jason. Autant Heidi est une femme un peu “100 à l’heure” qui bouge dans tous les sens, autant lui, m’a plutôt donné une impression inverse, celui d’un homme un peu “mou”. Pourtant, on pourrait s’imaginer qu’il ferait tout pour retrouver son petit garçon et soutenir Heidi, mais en fait pas du tout. Dès la première impression qu’il se fait, il se bute et laisse carrément tout tomber et mettra plus des bâtons dans les roues d’Heidi.

L’histoire qui part d’une base assez simple, arrive tout de même à regorger de suffisamment de secrets et de mystères pour nous tenir en haleine et nous donner envie de découvrir la vérité dans toute cette histoire. Et cela jusqu’au final qui… est déconcertant et m’a complètement déstabilisé. Pour être franche, j’ai été déçue par cette fin en demie-teinte et m’a laissé un goût amer.

Pour conclure, L’Enfant de mon mari reste un thriller agréable à lire et au rythme soutenu pour happer tout lecteur. Bien sûr, il n’est pas dénué de défaut et qui pourra en décevoir plus d’un mais le thème principal est intéressant et donne envie de le lire.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire