[Chronique #121] Le cycle de McGowein – Livre 1 – Le Gardienne de Danarith

Auteur : Yannick A. R. Fradin

Editeur : Auto-Edition

Date de sortie : 4 mars 2018

Nombre de pages : 360 pages

Prix :

  • Broché : 20 euros
  • Ebook : 2,99 euros

 

 

Résumé

 

Royaume insulaire de Dygallie. An 1212. Des tremblements de terre inquiétants secouent Danarith, village isolé en plein massif montagneux.

La Gardienne Léraline se rend sur les plateaux pour enquêter. Elle y découvre les vestiges encore fumants de l’ancien portail dont elle devait assurer la protection. Les restes de créatures effroyables jonchent le sol et des traces fraîches indiquent que d’autres, bien vivantes, rôdent à proximité.

Cormag McGowein, piégé depuis bien longtemps dans un monde cauchemardesque, découvre un étrange portail. Alors qu’il le franchit et pense avoir enfin réussi à s’échapper, le guerrier à la santé mentale chancelante se rend compte qu’il n’est pas seul. De plus, ce qui l’entoure n’est peut-être qu’une illusion ; une de plus…

Dans un paysage d’apocalypse, la jeune femme horrifiée et le guerrier à moitié fou se font face. Chacun est persuadé de devoir affronter une menace qu’il ne faut pas prendre à la légère.

 

Je remercie l’auteur, Yannick A. R. Fradin, pour ce Service Presse effectué via le site Simplement.Pro.

 

Mon avis

 

La Gardienne de Danarith est le premier tome d’une série de fantasy écrit par Yannick A. R. Fradin en auto-édition.

Dans ce premier tome, on suit principalement l’histoire de la Gardienne de Danarith, Léraline, qui suite à de violents tremblements de terre, part enquêter auprès du portail dont elle a la charge. C’est avec surprise qu’elle découvre ledit portail détruit ! Mais plus surprenant encore, elle y rencontre un homme à la carrure impressionnant et dans un bien piteux état. Qui est-il ? D’où vient-il ? Autant de questions que Léraline devra trouver les réponses…

Dans ce premier tome, trois personnages se dévoilent. Tout d’abord Léraline, l’héroïne. Originaire d’un petit village de montagne qu’elle a quittée pour suivre une formation de Gardien, elle y revient à la fin de sa formation pour protéger le portail. Mais tout dérape quand il se retrouve détruit. Pourtant, Léraline ne baisse pas les bras, même si elle a perdu la raison de son devoir. Et c’est à coeur perdu qu’elle va se jeter dans le mystère qui entoure McGowein. Tour à tour espiègle, sérieuse, mordante, elle possède de nombreux masques qui la rend très humaine.

McGowein est beaucoup plus mystérieux. Nombre de mystères l’entoure et même si ces derniers se révèlent petit à petit, des questions demeurent encore. C’est un homme d’honneur assez froid d’apparence, mais dont on ressent le grand coeur derrière son armure.

Enfin, Méruline est un peu la casse-pied de service. Petite fée qui suit fidèlement Léraline, elle est très espiègle, voire enfantine. Toujours la première pour embêter son entourage, mais toujours la première à rendre service à son entourage. Un personnage qui m’a fait sourire et que j’ai beaucoup apprécié car elle est le petit vent frais dans cette ambiance assez sombre.

Globalement, l’histoire avance très doucement. On est vraiment en présence d’un tome introductif, qui prend son temps pour poser les bases de l’univers et de ses personnages. Ne vous attendez pas à de l’action à tout moment, vous seriez déçus. En tout cas, ce premier tome laisse entrevoir un univers très riche dans une ambiance assez sombre au final.

La Gardienne de Danarith est un livre un peu lent dans son rythme avec quelques longueurs, mais c’est le prix à payer pour bien comprendre un univers riche et complet. Mais surtout, il laisse entrevoir une suite qui promet des rebondissements et, je l’espère, plus d’action.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !