[Chronique #117] Primal : Ouverture – Tome 1

Auteur : Adam Yovo Attendet

Editeur : Auto-Edition

Date de sortie : 1 avril 2018

Nombre de pages : 250 pages

Prix :

  • Broché : 7,38 euros
  • Ebook : 4 euros

 

 

Résumé

 

Jean, trentenaire, en couple avec Caroline depuis 8 ans fera la rencontre d’une femme, Rhodia. Elle lui révélera ses origines et bouleversera sa vie et le monde tel qu’il le perçoit.
Il se retrouvera impliqué dans la lutte antédiluvienne du bien contre le mal, à laquelle sa famille participe depuis de nombreux siècles.
Le temps est venu pour Jean de prendre sa place !
Il devra se montrer digne de l’héritage de ses ancêtres et de la confiance de ses compagnons.
Êtes-vous prêt à découvrir le monde impitoyable de Primal, peuplé de Gardiens, de démons et autres chimères ?

 

Je remercie l’auteur, Adam Yovo Attendet, pour ce Service Presse effectué via le site Simplement.Pro.

 

Mon avis

 

Primal est une série que je classerais dans le genre fantastique. Ce qui m’a tenté au premier abord, ce n’est pas vraiment la couverture qui ne m’a pas accroché l’oeil (on dirait Les Sims s’adonnant à une séance de spiritisme) mais plus l’histoire qui semblait mêler mystère et magie, des ingrédients que j’affectionne dans la littérature. Alors, qu’en est-il réellement ?

Jean est un jeune français, issu d’une vieille famille d’aristocrates. Un soir, il reçoit un appel anonyme mystérieux lui donnant rendez-vous dans un parc. Vaguement intrigué et légèrement agacé, Jean s’y rend pour connaître le but de son mystérieux interlocuteur… sans savoir qu’il allait mettre le doigt dans un engrenage infernal où les vieux secrets de famille refont surface…

L’histoire est intéressante, mettant en scène l’univers des chamans. Ce n’est pas forcément très courant dans la littérature et cela apporte un petit vent de fraîcheur et d’originalité, ce qui n’était pas gagné, car on se retrouve malgré tout dans une lutte ancestrale entre le bien et le mal, ce qui reste très classique.

Les personnages ne sont pas très nombreux mais j’ai trouvé qu’ils manquaient tous un peu de profondeur. Leur personnalité tout comme leur histoire, reste très superficielle et à la fin du livre j’ai eu l’impression d’en savoir vraiment peu sur eux au final. Même la relation entre le trio principal ne m’a pas tant intéressée que cela, la trouvant un peu trop rapide d’autant plus que chacun d’eux reste encore trop flou pour moi. J’espère en apprendre un peu plus sur chacun d’eux dans la suite, pour pouvoir me sentir plus proche d’eux.

Le style d’écriture est simple et se lit facilement. Malheureusement, j’ai pu dénombrer de trop nombreuses erreurs comme des mots oubliés ou des doublons.

Mais ce qui m’a le plus perturbé dans le livre, c’est au milieu du roman. Il y a une ellipse qui m’a donné l’impression d’avoir un bout manquant de l’histoire. En effet, la deuxième partie arrive un peu comme un cheveu dans la soupe, et je me suis même demandé s’il ne me manquait pas un tronçon du roman.

Un premier tome d’une série qui avait du potentiel dans l’originalité de son univers. Mais le manque de profondeur des personnages et les erreurs dans l’écriture m’ont un peu refroidi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire