[Chronique #151] Sang Famille

Auteur : Michel Bussi

Editeur : Presses de la Cité

Date de sortie : 16 mai 2018

Nombre de pages : 420 pages

Prix :

  • Broché : 21,90 euros
  • Ebook : 14,99 euros

 

 

Résumé

 

Mensonges ou secrets ?
Manipulation ou vérité ?

Sang famille

Dans la veine des meilleurs suspenses de Michel Bussi.

 » Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l’obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches.

Je vais mourir ici.

C’est une certitude.

Une seule question me hante, la dernière : jusqu’où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ? A fouiller ma mémoire, comme s’ils pouvaient en arracher les souvenirs qu’ils convoitent ?

Tout est allé si vite, à peine quatre jours.
Je n’étais alors qu’un adolescent parmi d’autres.
Un orphelin.
C’est du moins ce qu’on avait toujours voulu me faire croire…
  »

 

Je remercie les éditions Presses de la Cité pour ce Service Presse effectué via le site NetGalley.

 

Mon avis

 

Sang Famille est un thriller écrit par Michel Bussi et publié par les éditions Presses de la Cité. Michel Bussi est un auteur français dont j’en avais régulièrement entendu parler mais que je ne connaissais que de nom. C’est pourquoi je n’ai pas hésité une seule seconde quand j’ai vu qu’il était disponible en Service Presse sur NetGalley, voulant moi aussi découvrir la plume de cet auteur.

Alors qu’est-ce que j’en ai pensé ?

On suit l’histoire de Colin, jeune adolescent de 15 ans qui passe ses vacances dans un camp de voile sur l’île de Mornesey. Ce n’est pas par hasard qu’il a décidé de s’inscrire pour ses vacances. En effet, dix ans auparavant, ses parents vivaient sur cette île à cause de leur recherche archéologique. Or, ces derniers ont disparu et Colin s’est retrouvé élevé par son oncle et sa tante. Mais Colin veut en savoir plus sur les événements s’y étant déroulés. En parallèle, deux criminels s’évadent de la prison située sur cette île…

Dès les premières pages, les premières lignes, Michel Bussi nous pose le décor et l’histoire. L’auteur a pris le parti de nous la raconter à travers plusieurs points de vue s’alternant au fil des chapitres. J’ai eu un peu de mal au début à bien suivre le récit, d’autant plus que les personnages sont assez nombreux et il n’est pas aisé de bien tous les situer au premier coup d’oeil. Surtout que les événements s’enchaînent assez rapidement et se déroulent en parallèle les uns aux autres. Mais passé quelques chapitres, on est plus à l’aise et on profite davantage du livre.

Colin est un personnage qui m’a laissé perplexe. Autant je peux comprendre son envie de connaissance sur ses parents, autant ses prises de décisions sont pour certaines un peu stupides, le mettant en danger régulièrement. A croire qu’il cherche volontairement les problèmes. Bien souvent je me suis surprise à le traiter “d’idiot” et “d’insensé”. Et sa naïveté n’aide pas beaucoup. Heureusement que ses deux compagnons relèvent un peu le niveau. Entre le copain qui est un véritable “Monsieur-je-sais-tout” au physique ingrat et la copine qui est d’apparence ressemble plutôt à une teigne qu’à une douce jeune adolescente. Ces deux-là ne se supportent pas, mais savent mettre leur différend de côté pour prêter main-forte à Colin.

Le tout se lit très facilement et la plume est agréable. On se laisse facilement entraîner dans les descriptions des paysages que fait l’auteur de l’île. Tout y est bien détaillé sans lourdeur.

Malgré toutes ses qualités indéniables, ce livre regorge de quelques défauts qui ont plombé ma lecture. Le début où j’ai vraiment eu du mal à rentrer dans l’histoire, quelques longueurs avec des chapitres, certes courts, mais dont j’ai trouvé l’intérêt limité et un personnage principal qui m’a laissé de marbre. Pourtant, Sang Famille (dont le jeu de mots phonétiques du titre est intéressant et très en raccord avec l’histoire) ne manque pas de charme et contentera les amateurs du genre. Ce ne fut pas un coup de coeur pour ma part, mais est resté un agréable moment de lecture. Et c’est là l’essentiel.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire