[Chronique #155] Gardiens des Cités Perdues – Tome 1

Auteur : Shannon Messenger

Editeur : PKJ

Date de sortie : 16 février 2017 (poche)

Nombre de pages : 496 pages

Prix :

Poche : 7,90 euros

Broché : 15 euros

Ebook : 9,99 euros

 

Résumé

 

Vous rêvez de visiter l’Atlantide ou la mythique cité de Shangri-la ? Suivez le guide !

Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde : depuis toujours, elle entend les pensées des gens autour d’elle. Un matin, un étrange garçon l’aborde et lui apprend qu’elle n’est pas humaine. Elle doit rejoindre l’univers qu’elle a quitté douze ans plus tôt.
De retour parmi les siens, une question l’obsède : pourquoi l’a-t-on cachée si longtemps dans le monde des humains ?

 

Mon avis

 

Cela faisait un moment que je voyais tourner sur internet des informations sur cette saga. C’est pourquoi, par simple curiosité, je m’étais décidé à acheter le premier tome dans sa version poche, publiée par PKJ (la version brochée, quant à elle, est publiée par Lumen). Et je dois dire que pas une seule fois je n’ai regrettée de m’être laissé tenter dans un moment de pure faiblesse.

On y suit Sophie Foster, jeune fille de douze ans. Elève surdouée et studieuse, elle a beaucoup de mal à s’intégrer parce qu’à seulement douze ans, elle est déjà en terminale. Or, comme si cela ne suffisait pas, Sophie cache un secret inavouable. En effet, sans savoir pourquoi, elle est capable d’entre les pensées des gens. Un jour, au cours d’une sortie scolaire, elle fait la connaissance d’un garçon mystérieux, Fitz. Et fait plus surprenant, ce dernier semble bien connaître sa capacité…

Ce qui m’avait fait hésiter en premier lieu à lire ce livre, c’était l’âge des personnages. En effet, Sophie l’héroïne n’a que douze ans. J’avais donc peur de me retrouver devant un personnage totalement immature aux réactions enfantines. Mais en fait pas du tout. Sophie est certes très jeune et peut avoir des réactions d’enfant, elle fait preuve de maturité et de gravité impressionnante devant les situations auquel elle est confrontée, ce qui donne l’impression qu’elle est plus âgée. Cela fait d’elle une héroïne attachante dont on a envie de suivre les multiples aventures.

Même si j’ai ressenti une tendresse particulière pour Sophie, j’ai bien aimé aussi les autres personnages qui sont tous travaillés et ne donne pas l’impression d’être inutile. Que ce soit Fitz, Dex, voire Bronte, ils ont tous un rôle important et j’ai envie d’en savoir davantage sur eux dans les tomes suivants. On commence à voir quelques ébauches de relations entre eux et j’ai hâte de connaître leurs évolutions.

Même si l’histoire peut nous faire penser vaguement à Harry Potter (l’école notamment), Shannon Messenger a su nous créer tout un univers avec ses propres codes pour s’en détacher très rapidement. D’ailleurs, j’ai bien aimé découvrir son monde, avec son système politique, de classe sociale où la noblesse est basée sur les pouvoirs et non sur le sang, ses créatures nombreuses. D’autant plus que l’auteur nous décrit bien le tout sans nous noyer dans des descriptions à rallonge.

Pour un premier tome, l’action et les rebondissements ne manquent pas et à aucun moment on ne s’ennuie. Bien que des révélations sont présentes, il y reste encore de nombreuses questions en suspens qui donnent juste envie d’en savoir davantage.

Enfin, l’écriture est juste parfaite et ne donne pas la sensation qu’on lit un livre destiné à la jeunesse. Grâce à sa plume, l’auteur arrive à nous faire ressentir les émotions de ses personnages et régulièrement, il m’est arrivé de sourire ou la tristesse m’a submergé devant certaines scènes.

Ce premier tome de la série Gardiens des Cités Perdues a été un véritable coup de coeur pour ma part. J’ai vraiment tout aimé du roman que ce soit l’histoire, son univers et ses personnages sans oublier la plume de l’écrivain, à tel point qu’il m’a fallu peu de temps pour le lire et que je me suis précipité pour me procurer les deux tomes suivants ! Une série très prometteuse et que j’ai hâte de trouver le temps nécessaire pour lire la suite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire