[Chronique #88] Petit Coeur

Auteur : Kim van Kooten

Editeur : Calmann-Levy

Date de sortie : 31 janvier 2018

Nombre de pages : 262 pages

Prix :

  • Broché : 19,50 Euros
  • Ebook : 13,99 Euros

 

 

Résumé

 

Quand le conte de fées d’une mère devient le cauchemar de sa fille

La mère de Puck lui réserve une sacrée surprise pour ses 5 ans : un changement radical de vie. Après avoir réuni quelques affaires, les deux se retrouvent en bas de leur immeuble miteux de Rotterdam quand une voiture de luxe approche. En sort un «  très vieux monsieur  » aux grandes oreilles, vêtu d’un costume gris : c’est le nouveau futur beau-père de Puck, surnommé «  Bistouquet  » par la mère, bimbo blonde exubérante d’au moins trente-cinq ans sa cadette.

Peu de temps après, ils atteignent un « château  », la nouvelle maison de Puck, où de nombreux cadeaux l’attendent déjà. La mère de Puck est aux anges, enfin la vie rêvée qu’elle mérite avec lustres au plafond et accès illimité à la carte bancaire de Monsieur. Inutile donc de se priver : fourrures en tous genres, bottes vernies à talon et coiffures de star. Éberluée, Puck observe sa mère se pavaner, plus aguicheuse chaque jour,  devant son nouvel amoureux.

Cependant, ce dernier ne semble en rien sensible aux charmes de sa nouvelle compagne. C’est plutôt avec Puck qu’il aime passer du temps, sa «  vraie amie  ». Il aime lui laver les cheveux, la regarder dans son bain, puis la prendre en photo nue. Alors que sa perversité prend de plus en plus de place dans le quotidien de Puck, sa mère s’aveugle dans le luxe et le rosé. Mais combien de temps Puck peut-elle encore tenir pour ne pas briser les rêves de sa mère ?

Un premier roman aussi bouleversant que perturbant, inspiré de l’enfance terrible de la meilleure amie de l’auteur.

 

Je remercie l’éditeur Calmann-Levy pour ce Service Presse effectué via le site NetGalley.

 

Mon avis

Petit Coeur est un roman écrit par Kim van Kooten et inspiré d’une histoire vraie.

1975 aux Pays-Bas. Puck vit avec sa mère qui est mère-célibataire. Le jour où cette dernière trouve un nouveau compagnon, la vie de Puck va changer et sombrer dans l’enfer…

Violent… c’est le premier mot qui m’est venu à la fin de ce livre. Pourtant ici, pas de meurtres, pas de sang, mais juste la descente en enfer d’une petite fille qui découvre ce que l’univers peut avoir de plus sombre et de plus cruel.

L’histoire qui s’étale sur plusieurs années, nous est raconté par le point de vue de Puck, petite fille attachante qui découvre le monde à travers ses yeux d’enfant. Malgré son jeune âge, elle a une présence d’esprit et une conscience profonde que ce qu’elle subit n’est pas la normalité. Mais comment se défendre quand on n’a que cinq ans ? Vers qui se tourner ?

Ce qui m’a aussi choquée, ce sont les comportements les adultes qui entourent la petite Puck et notamment sa mère. Cette dernière est loin d’être une mère “modèle” car elle est narcissique, exubérant et bien plus immature que sa fille ce qui l’empêche d’avoir conscience de ce que subit sa fille et d’être une barrière protectrice. Les autres adultes, que ce soit la grand-mère, les oncles et les tantes ne sont pas mieux. Ils sont tous extrêmement cupides et seul l’argent les intéresse.

J’ai aimé le style d’écriture du livre. Au début, le style est très simple car Puck n’a que cinq ans et raconte avec ses mots simples et d’enfant ce qu’elle vit. Et plus les années passent, et plus le style change et évolue en même temps que son âge. Le style devient plus mature, plus dur surtout envers ceux qui l’entoure. On y ressent un certain fatalisme dans ses propos. Tout est raconté avec beaucoup de pudeur, c’est beaucoup suggéré. Malgré tout, on devine sans peine tout ce qu’elle peut subir et cela n’en reste pas moins violent dans tout ce qu’elle raconte.

Par contre la fin est déstabilisante et c’est à des années-lumière de ce dont je m’attendais.

Un roman très fort et très émouvant, d’une part par le sujet traité et aussi par le point de vue de Puck. On ne peut que s’attacher à elle et à ressentir avec elle toutes les souffrances subies en silence. Un livre coup de poing sur un sujet malheureusement toujours d’actualité et surtout tabou dans notre société.

Rendez-vous sur Hellocoton !