[Chronique #76] La Maison Bleu Horizon

Auteur : Jean-Marc Dhainaut

Editeur : Taurnada Éditions

Date de sortie : 29 juin 2017

Nombre de pages : 260 pages

Prix :

  • Broché : 9,99 Euros
  • Ebook : 4,99 Euros

 

 

Résumé

 

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

 

Je remercie Taurnada Editions pour ce Service Presse.

 

Mon avis

 

La Maison Bleu Horizon est un livre fantastique agrémenté de paranormal, écrit par Jean-Marc Dhainaut et édité par Taurnada Editions.

1985. Suite à un appel en détresse de la famille Anneraux de la Somme, Alan Lambin, qui est ce qu’on pourrait appeler un chasseur de fantômes, décide de se rendre sur place pour mener sa propre enquête. En effet, il semblerait que des phénomènes étranges et inexplicables se passent dans une demeure. Sur place, Alan va découvrir une famille terrifiée tandis que des phénomènes paranormaux se déclarent à sa plus grande stupéfaction tandis que des rêves de plus en plus étranges lui viennent en songes, semblant prendre pour décor la Première Guerre Mondiale… Que se passe-t-il ? Quelles sont ces apparitions ? Et quel est le rapport avec ses rêves ?

Captivant ! C’est le sentiment qui m’a poursuivi tout au long de la lecture de ce roman. Au début un peu dérouté, tout comme notre héros, je me suis pourtant prise à l’histoire que nous conte l’auteur.

Tout d’abord, l’ambiance y est prenante et angoissante. Tout est là pour nous mettre dans l’ambiance “maison hantée” : la dimension de la maison, le temps extérieur, les habitants… ambiance garantie ! Certes, cela peut paraître cliché, mais tout est si bien décrit qu’on se croirait dans la maison, qu’on a l’impression d’entendre les portes et les volets claquaient, les divers bruits présents pour faire sursauter Alan et nous faire ressentir toute la tension.

Ensuite l’histoire nous plonge à deux époques différentes : 1985 et 1914-1915. Ainsi, nous avons le droit à quelques scènes se déroulant durant la bataille de la Somme. Exit l’ambiance feutrée et angoissante d’une maison de maître pour se retrouver dans la boue et le sang des tranchées du premier conflit mondial. Deux périodes, deux situations, deux ambiances à l’opposé. Toute l’histoire se déroule de façon logique et j’ai pris plaisir à la suivre telle une enquête policière où toutes les révélations se dévoilent petit à petit.

J’ai bien aimé le personnage principal, Alan. Au début, il nous donne l’impression d’être un homme fort et très sûr de lui. Cela se ressent qu’il a du métier dans ce domaine très particulier qu’est le paranormal et qu’il aborde son sujet de façon rationnelle. Mais plus le temps passe, et plus la fragilité en lui ressort. En effet, les événements se déroulant au sein de cette maison brisent toutes ses plus profondes convictions et il sait qu’il doit remettre en cause tout ce qu’il croit savoir. De plus, malgré sa peur, il va quand même de l’avant sans fuir. La famille Anneraux est plus compliquée à appréhender. Entre une mère possessive un peu dérangée par moments, une fille adolescente en pleine crise, un fils extrêmement réservé et un père aux abonnés absents. On sent que tous cachent un lourd secret…

Le final ne m’a pas déçue même si je n’ai pas été si surprise. J’ai deviné assez vite globalement ce qui se passait. Malgré tout, cela ne m’a pas gâché le plaisir de lecture, loin de là.

Un livre qui m’a littéralement captivé de bout à bout. D’autant plus que c’est un genre dont je n’ai pas beaucoup l’habitude de lire, étant un peu froussarde sur les bords, surtout tout ce qui touche aux fantômes. Un livre à découvrir !

Rendez-vous sur Hellocoton !