[Chronique #75] Chroniques Célestes – Tome 1 – Les Clés du Paradis

Auteur : Marie-Sophie Kesteman

Editeur : Editions Hélène Jacob

Date de sortie : 20 juillet 2015

Nombre de pages : 336 pages

Prix :

  • Broché : 18,45 Euros
  • Ebook : 4,99 Euros

 

 

Résumé

 

Eleanor menait une vie paisible jusqu’à ce qu’une mystérieuse missive fasse tout voler en éclats. La jeune fille se trouve alors projetée dans un monde qui lui est inconnu.
Le paradis, les enfers, les anges et les démons ébranlent ses croyances. Le roi des cieux lui fait une terrible demande : « Deviens le plus puissant guerrier que ce monde ait porté et combats à nos côtés ». Ce choix changera sa vie à jamais.
Loin au nord, au cœur des Plaines sauvages, les grands maîtres de l’Édénie demeurent, n’attendant que de lui enseigner ce qu’elle devra maîtriser. Le voyage serait aisé, si le conseil des archanges ne lui imposait le pire compagnon qui soit : Abrahel. Un angelot aussi détestable qu’habile au combat. Mais pour la protéger, Eleanor ne peut compter que sur lui.

 

Je remercie les Editions Hélène Jacob pour ce Service Presse effectué via le site Simplement.Pro.

 

Mon avis

 

Les Clés du Paradis est le premier tome d’une série de fantasy, Chroniques Célestes, écrit par Marie-Sophie Kesteman et édité par les Editions Hélène Jacob.

L’histoire nous entraîne au coeur d’une guerre ancestrale, celle du Paradis contre les Enfers, des Anges contre les Démons. Sans le vouloir, Eleanor, une humaine, se retrouve mêlée à cette guerre. En effet, suite à une prophétie, Eleanor s’avère être une guerrière destinée à mener les armées du Paradis vers la victoire. Mais avant cela, elle va devoir voyager, en compagnie d’Abrahel, un angelot au caractère difficile, pour s’entraîner et devenir cette combattante que tous attendent.

Disons-le franchement, le fond de l’histoire n’est pas très original. Une jeune fille qui s’avère être une guerrière de la prophétie, cela s’est vu et revu maintes et maintes fois dans la littérature. Pourtant, malgré ce manque d’originalité, cela ne m’a pas empêché d’apprécier de découvrir l’univers créer par Marie-Sophie Kesterman. Notamment le Paradis et la société des Anges. D’ailleurs, ces derniers sont loin d’être tous “angéliques” et bien souvent, nous croisons des êtres célestes à la frontière entre le bien et le mal. J’ai aimé cette nuance qui nous éloigne de l’idée qu’on peut se faire habituellement de ces êtres qui sont loin d’être tous de gentils créatures ailées. Enfin, les décors sont bien décrits et on s’imagine aisément les paysages qui défilent devant les yeux de notre héroïne.

Mais ce qui fait la force de ce roman de mon point de vue, c’est bien ses personnages, surtout Abrahel. Cet angelot est froid et cynique, bien loin du gentil angelot. Au premier abord, il nous donne l’impression d’être un être possédant une gueule d’ange avec un coeur froid comme la glace. Pourtant, cette glace va se dégeler au contact d’Eleanor dont il va devenir, bien malgré lui, le mentor et le protecteur. Même s’il peut paraître détaché par moments, il reste un angelot droit et très attaché à son devoir. Dans ce premier tome, on en sait assez peu sur son passé, et il semble garder un lourd secret…

Quant à Eleanor, mon avis est plus mitigé vis-à-vis d’elle. Certes son évolution est intéressante car elle passe de l’état de jeune humaine complètement paumée dans cet univers qui lui est inconnu à celle de jeune humaine s’apprêtant à assumer ce qu’elle représente. Mais j’ai trouvé ses rapports avec certains anges assez ambigus notamment sa relation avec l’archange Gabriel. Ce dernier annonce haut et fort qu’il est son tuteur, un peu comme son père adoptif, alors que des scènes entre eux donne plus l’impression d’une relation d’amants. Un peu étrange et un peu glauque. Par contre, son duo qu’elle forme avec Abrahel fonctionne plutôt bien et nous donne des discussions croustillantes entre ces deux-là grâce à leurs sempiternelles prises de bec.  De vrais gamins !

Un premier tome dont j’ai pris plaisir à lire. Ce livre, malgré quelques petites longueurs, nous fait bien découvrir l’univers et ses personnages. Bien sûr, des questions restent encore en suspens et donnent envie de lire la suite.

Rendez-vous sur Hellocoton !