[Chronique #177] A travers la nuit et le vent

Auteur : Françoise Bourdon

Editeur : Presses de la Cité

Date de sortie : 4 octobre 2018

Nombre de pages : 432 pages

Prix :

  • Broché : 20,90 euros
  • Ebook : 14,99 euros

Résumé

De 1920 à 1970, une famille juive allemande, les Steiner, se réfugie dans le Nyonsais, terre d’accueil et de résistance active. Tous auront, un temps, l’espoir d’une vie meilleure. Parmi eux, David, séparé d’Hannah qu’il
aime depuis l’enfance, par la guerre et la folie des hommes…

Dans les années 1920 à Berlin, David Steiner et Hannah Ritter grandissent, en voisins, dans le quartier résidentiel de Schlossstrasse. A l’adolescence, leur amitié se transforme en amour tendre et sincère. Mais, dès 1933, la montée de l’antisémitisme rend le quotidien des Steiner de plus en plus éprouvant. Ils partent alors pour la France en quête d’un avenir plus serein. Des cousins leur ont parlé du sud de la Drôme, une terre d’accueil, protestante, où des terrains et des fermes sont à acquérir… Les Steiner, accompagnés d’une autre famille, les Levin, commencent une nouvelle vie dans le Nyonsais où ils sont bien accueillis. Les années passent ; les lois s’intensifient à l’encontre des Juifs en Allemagne, où Hannah, tout en poursuivant ses études s’investit avec courage dans l’aide aux familles persécutées.

En France, David, lui, s’enrôle dans la Résistance, fortement implantée dans la région drômoise. Séparés par les épreuves de ces années de guerre, David et Hannah, rescapés de tout, pourront-ils se retrouver et offrir une nouvelle chance à leur amour ?

Je remercie les éditions Presses de la Cité pour ce Service Presse effectué via le site NetGalley.

Mon avis

A travers la nuit et le vent est un livre historique écrit par Françoise Bourdon et publié par Presses de la Cité. Je ne connaissais pas l’auteur, Françoise Bourdon, uniquement de nom, c’est pourquoi j’ai été ravie de pouvoir la découvrir à travers ce livre historique.

On y suit l’histoire de David Steiner et d’Hannah Ritter, deux jeunes berlinois dans les années 20. Voisins, naît entre eux une amitié solide qui tend vers un amour sincère. Malheureusement, les bouleversements que connaît l’Allemagne dans les années 30 les rattrapent et ils sont obligés de se séparer car David est juif et doit fuir avec sa famille l’Allemagne d’Hitler pour la France, terre de tous les espoirs de liberté pour les juifs. Hannah, elle de son côté, reste en Allemagne et est le témoin privilégié de la descente aux enfers de son pays…

Dès les premières pages, j’ai été happée et emportée par l’histoire que nous propose Françoise Bourdon. J’ai vraiment aimé suivre l’histoire de ses deux adolescents, victimes des bouleversements de l’Histoire et des adultes. La trame du récit se déroule sur plusieurs décennies dont la partie la plus importante se situe durant la Seconde Guerre Mondiale du côté de la France et de l’Allemagne. Pourtant, l’auteur a su retranscrire fidèlement et avec subtilités la souffrance et la douleur vécues des deux côtés de la frontière.

David a suivi sa famille en France où ils espéraient trouver la paix en fuyant l’Allemagne nazie. Sur place, il va découvrir la vie à la campagne. Malgré tout, ces jours de paix laissent rapidement place à la guerre, la défaite et l’Occupation. David va faire le choix de se battre pour sa liberté. Quant à Hannah, elle reste en Allemagne même si le régime mis en place la dégoûte. A sa façon, elle aussi va se battre pour sa liberté. Toute l’histoire se base principalement sur leur histoire d’amour qui sert ainsi de fil conducteur. Sans cesse, on se demande s’ils arriveront à se retrouver, s’ils arriveront à survivre dans leur monde déchiré. J’ai beaucoup apprécié ces deux personnages. Sans aucune fioriture, Françoise Bourdon nous dépeint deux personnages simples mais remplis de sincérité.

A travers la nuit et le vent est un livre plus que plaisant. Françoise Bourdon nous tisse une histoire et des personnages plus vrais que nature. J’ai juste été un peu déçue par la fin que j’ai trouvée un peu “facile” et un peu “irréaliste”. Enfin, ce n’est que mon avis et cela ne retire pas les qualités de ce roman que je vous conseille.

Rendez-vous sur Hellocoton !